Le leader a tremblé, mais n'a pas chuté

19 Mars 2017

Nationale 3 - Aix-Maurienne : 79-82

Avec la réception du leader de la poule, le challenge était important pour le BCNA qui restait sur une mauvaise passe en championnat.

Le début de match est crispé côté Nord Ardéchois. On joue petit bras, gêné par la tour de contrôle Aixoise. Après avoir encaissé un 9-2, le BCNA se réveille et entre enfin dans son match. Défense agressive, adresse, tout y passe. Marko ILIC y va même de son 3pts au buzzer (21-14).

Le second set est plus disputé. La réussite aux tirs des Nord Ardéchois n’est pas revenue sur le terrain, mais l’implication défensive de tous les joueurs permet à Nord Ardèche de rester dans le match (33-36).

 

Léger trou d’air au retour des vestiaires, sanctionné par 2 tirs à 3 points Aixois. Mais ce soir les Nord Ardéchois ont des ressources et n’abdiquent pas. Poussés par un collectif performant, les locaux remontent au score et passent même devant. Le chassé-croisé se poursuit jusqu’à la fin du set, et laisse présager une dernière période intense (55-57).

La tension est palpable pour cet ultime quart temps où chaque panier vaut de l’or. L’écart joue de l’accordéon, mais la mélodie n’est pas encore Ardéchoise à l’encablure du money time. Avec 2min à jouer et 3 longueurs de retard, tout est possible. TRINQUIER en pénétration et HRKAC derrière la ligne des 6m75 égalisent. OCTEVILLE donne un point d’avance au BCNA, mais les Aixois reprennent la main avec 19sec à jouer. TRINQUIER recolle aux lancers-francs en laissant 9sec à jouer. Et ça sera un temps bonus avec des prolongations à jouer (69-69).

 

Pas d’avantage notable dans le temps additionnel. Aux paniers Savoyards, les Ardéchois répondent du tac au tac. Après avoir pris 3 points d’avance à 1min de la fin, Aix-Maurienne défendra son avance face à une équipe Nord Ardéchoise au combien séduisante ce soir (79-82). Il en a fallu de peu pour faire balancer la victoire du côté des locaux, mais avec le niveau de jeu présenté, nul doute que la victoire tendra les mains d’ici peu.